Huitième jour: Central Park

Vendredi 18 Janvier

La neige n’a pas tenu !! les enfants sont un peu déçus,  ils n’ont vu que la photo de New York sous la neige car ils dormaient. Ce matin Il neige un peu. Ils sont contents.

Deux groupes : Un dévaliser les magasins, l’autre plus calme visiter les musées.

En premier lieu je voulais voir le plafond de cette fameuse librairie.

Un coup de cœur mais ce n’est pas non plus un incontournable de New York. La librairie Albertine,  qui est la seule librairie française de New York,  a été inauguré par Laurent Fabius le 27 septembre 2014 dans un espace aménagé par le décorateur Jacques Garcia. Elle propose au lecteur plus de 14 000 titres et offre à la fois les services d’une librairie et d’une salle de lecture.

A l’étage, le plafond est décoré à la main d’après la pièce de musique de la Villa Stuck à Munich, de Franz Von Stuck. C’est une reproduction du ciel avec des constellations, étoiles et planètes. A l’entrée, il y a une réplique d’une sculpture de Michelangelo ! Il faut savoir que l’original était dans le lobby depuis quelques décennies avant d’être officiellement reconnue en 2009 ! L’original est non loin de là, au MET.

Cette librairie se trouve dans l’hôtel particulier de La Payne Whitney House qui abrite aussi actuellement l’ambassade culturel de France.

Deuxième musée :  Le Guggenheim Museum. Il vaut le détour aussi bien pour le contenu que le contenant.
L’architecture avant-gardiste du bâtiment mérite en effet à elle seule une visite. Ce musée , pas comme les autres nous surprend par ses proportions, sa forme circulaire nous fait d’avantage apprécier les tableaux et le passage aux vestiaires nous libère de toutes nos protections. Une délivrance (MDR).

Troisième musée, l’incontournable j’ai nommé le MET. Heureusement que j’étais avec Didier pour faire la visite, car avec ma sœur nous aurions passé la journée !! le Metropolitan Museum est d’ailleurs impossible à visiter en une seule journée. Nous l’avons survolé car nous avions rendez-vous avec l’autre groupe.  

Ce musée regroupe une formidable collection, allant de l’Egypte et de la Grèce antique à la peinture américaine du 18ème siècle, en passant par des armures du Moyen-Age ou des peintures signées des grands noms de l’impressionnisme français.

Nicolas qui nous a rejoint n’a fait que les impressionnistes, c’était son kif.

Pas de repas le midi, pas le temps de s’arrêter.

Et nous voilà ENFIN, à Central Park. Quand nous étions dans les musées la température (dehors) était positive +4, dans le parc elle commence à dégringoler….

Central Park s’étend sur 341 hectares et propose à ses visiteurs une multitude d’activités.

Une balade « du dimanche » Les écureuils de Central Park nous ont fait oublier le froid.

Les eaux des lacs étaient gelées.

Devant la fontaine d’Alice aux pays des merveilles, une bataille de neige s’est engagée, beaucoup de rires et de bonheur.

La monumentale fontaine de Bethesda, qui est la plus belle fontaine de Central Park, heureusement que nous sommes en hiver moins de monde. Cette esplanade a été aménagée de 1859 à 1864 et elle s’ouvre sur The Lake, l’un des lacs de Central Park. Le week-end, ambiance garantie autour de la fontaine… et embouteillage de barques en vue sur le lac ! Comme nous sommes en hiver, deux patinoires s’installent en plein cœur de Central Park. Patiner au beau milieu de cet espace vert tout en profitant d’une vue sur les buildings de New York c’est magique.

Retour à la maison en faisant deux petite haltes, pour voir les symboles  « Love et Hope »

Une pizza à la maison et au lit, Les amoureux sont partis à la patinoire et visiter le musée du Sex.

Demain Central Park, le zoo, vélo et en espérant la neige.

Bonne nuit.

PS: Sur le blog si les photos se présentent à l’envers, pas grave cliquez dessus elles apparaitront à l’endroit.

Maramouch.ngg_shortcode_0_placeholder